Rédaction web

La rédaction web est indissociable du concept de référencement. Sans contenu de qualité tu n’as aucune chance de sortir de l’ombre.

En rédaction web, on écrit pour autrui : c'est de l'art, mais c'est aussi de la communication.

Je ne suis pas rédactrice web de formation, mais de cœur. J’aime les mots, j’aime la langue française, je suis fascinée par le pouvoir qu’ont les mots sur nos pensées, nos émotions. J’ai toujours écrit, mais je ne me suis intéressée à la rédaction web que bien plus tard. C’est une des raisons pour lesquelles j’affirme que savoir écrire n’est pas savoir rédiger pour le web

Un blog de plus sur la rédaction web

Pourquoi ce blog sur la rédaction web  ? Le contenu est au cœur de tout bon site internet et de tout bon référencement. Savoir rédiger SEO n’est peut-être pas tout, mais c’est primordial. Ce blog va t’aider à comprendre pourquoi tu ne peux faire l’impasse sur le contenu, mais t’aider aussi à devenir un bon rédacteur web ou du moins à comprendre les enjeux de la rédaction web. En tant que créatrice de sites internet et SEO, le plus gros frein au bon référencement que je rencontre reste la qualité des contenus que me donnent mes clients.

La rédaction web : essentielle et essentiale

Pour paraphraser le slogan d’un groupe FB que j’affectionne particulièrement (dédié à la rédaction web), écrire est un plaisir, rédiger est un métier. D’aucuns y verraient même une vocation, et je leur donne entièrement raison. L’amour des mots et de la langue française est dévorant. L’écriture, pour une part, se vit comme une transe extatique. Plonger au cœur des mots, voyager en «  étymologie  », un plaisir non feint.

Trop de personnes se lancent dans l’aventure du blog ou du site en minimisant l’impact que peuvent avoir leurs textes, leurs titres, non seulement sur leur crédibilité, mais aussi sur leur visibilité. Ils se contentent d’une écriture insipide ou scolaire. Les phrases collées les unes après les autres n’exhalent aucune force de conviction, aucune âme, aucune émotion.

« L’écriture, toute écriture, reste une audace et un courage. Et représente un énorme travail. » Michelle Mailhot

La rédaction web : un métier, des compétences

L’avènement de la rédaction web n’est pas si ancien. Il date tout au plus d’une dizaine d’années et fait l’objet d’une mue constante. L’explosion et l’omniprésence des réseaux sociaux en sont aujourd’hui la principale cause, mais non la seule.

L’objectif principal de la rédaction web est le positionnement sur les moteurs de recherche. Et la bataille est rude. L’entreprise va donc demander au rédacteur compétent d’identifier les mots clés qui auront le plus d’impact (en fonction de son public cible et de son activité) et d’écrire des articles en conséquence. Bien sûr, cela demande de consacrer un temps important à la recherche.

Pour se positionner, la qualité du contenu prime, l’emploi d’un mot clé à répétition est aujourd’hui sanctionné par les moteurs. Un bon contenu correspond avant tout aux centres d’intérêt des internautes et répond à ses questionnements, ce qui implique de bien connaître son client type. Il donne aussi envie à l’internaute de poursuivre sa lecture de lien en lien. Le bon rédacteur en tient compte.

Nous verrons dans ce blog dédié à la rédaction web, comment optimiser tes articles, comment bien structurer un article, ce que l’on entend par rédaction web, nous parlerons de persona (profils types à qui sont adressés tes articles), comment utiliser les mots clés choisis lors de l’audit SEO.

Une formation est-elle la clé de la réussite en rédaction web ?

Freelance et salariés rattachés à une équipe éditoriale n’ont pas obligatoirement suivi une formation initiale de journalisme ou de lettres. Certains n’ont même jamais suivi de formation officielle, ils se sont formés eux-mêmes, car le talent et la passion les habitaient tout simplement. Quoi qu’il en soit, pour un premier emploi ou une reconversion (et peu importe le statut : freelance ou salarié), une formation n’est pas un mal, notamment une formation de base en SEO.

Personnellement, je suis ma propre formation en préparant le certificat voltaire, en m’entourant de moult livres et dictionnaires, traitant autant de la forme (tournure des phrases, emploi de la ponctuation, orthographe, vocabulaire, difficultés de la langue française), que du fond.


Nous verrons dans ce blog dédié à la rédaction web où trouver des formations performantes en rédaction web. Je présenterais aussi des livres sur l’art de rédiger.

Est-ce que tout un chacun peut devenir rédacteur web ?

Non, il ne s’agit pas seulement d’aimer écrire. Comme évoqué ci-haut, être rédacteur web est un métier et plus encore rédacteur SEO. Ceci étant dit, avec la recrudescence du besoin d’articles de qualité, toute personne ayant le bon profil peut se créer un emploi, une activité. Avec les nouvelles exigences Google, la rédaction web est en plein âge d’or. Cependant aimer l’écriture ou se sentir écrivain, n’a pas grand-chose à voir avec ce métier. Si les deux aiment les mots, le rédacteur flirte avec le branding et le SEO.

«  Lis avec lenteur à une époque où l’on nous parle de lecture rapide et en diagonale.  » De Jean Prieur

Cette citation pourrait résumer à elle seule la principale différence entre l’objectif d’un écrivain traditionnel et l’impératif de l’écrivain web 2,0 (le rédacteur web si recherché), tant aujourd’hui, tout se lit et se consomme vite sur la toile.

Les compétences sur la forme

L’entreprise ou l’agence qui fait appel à un rédacteur web n’exige pas d’un article, d’un post, la même technicité. Ces derniers sont tenus d’être rédigés en fonction des supports et sites auxquels ils sont destinés.
Sur certaines plateformes dédiées aux rédacteurs et rédactrices web, les professionnels sont notés sous forme d’étoiles. En fonction de la technicité exigée, le requérant peut choisir de collaborer avec un 2 ou 5 étoiles pour la création de leurs contenus.
Si le degré d’exigence atteint son plus haut niveau, il est demandé au rédacteur :

  • une orthographe impeccable ;
  • une syntaxe plus que correctement maîtrisée ;
  • une capacité à tourner joliment les phrases  ;
  • l’emploi à bon escient de la ponctuation qui, à elle seule, rythme un texte  ;
  • la maîtrise les règles typographiques en usage  ;
  • la maîtrise des différents niveaux de langage (familier, voire argotique, standard et soutenu) ;
  • un travail ardu pour donner envie de lire le texte en entier ;
  • l’utilisation d’un vocabulaire riche et varié  ;
  • de savoir placer intelligemment les liens au cœur des contenus  ;
  • de citer ses sources souvent à l’aide de liens en bas de page ;
  • de choisir les bonnes images, images, infographies à placer au sein des pages  ;
  • de trouver le bon titre ou les bons titres qui séduiront l’internaute.
«  Un bon titre n’a jamais sauvé une mauvaise pièce.  »
Si la langue française te laisse pantois(e) ou désarmé(e), nous verrons dans ce blog comment y remédier et où trouver les ressources nécessaires.

Les compétences sur le fond

La communication web d’aujourd’hui est multicanale, multisupport. Le rédacteur web est donc ipso facto obligé d’adopter le ton et le style requis sur ces nouveaux vecteurs. Les contenus sont au cœur des stratégies commerciales. L’agence ou l’entreprise demande maintenant au rédacteur de penser ses textes via le spectre ROI (retour sur investissement).

De surcroît, cela exige un talent certain en storytelling (l’art de conter, à des fins de proximité avec le lecteur), et requiert un savoir-faire en copywriting afin de percuter l’esprit de l’internaute sur chaque page que compose le parcours client.

En outre, de plus en plus d’entreprises communiquent (et parfois uniquement) sur les réseaux sociaux. De ce fait, le rédacteur doit aussi penser son billet via un spectre social (média), apprendre à synthétiser et à capter l’intérêt de l’internaute rapidement.

Pour continuer, il n’est plus guère possible de rédiger un bon article sans avoir une notion de SEO, de référencement naturel (architecture de l’information, balise hN, métamots, sémantique, champs lexicaux et synonymes, etc.). Délivrer un message, une information clé se travaille. Rédiger pour le web, c’est aussi couvrir le champ lexical de son texte

Enfin et surtout, il se doit d’être créatif, original en écrivant son texte. Il peut difficilement y laisser son empreinte, car il est la voix de l’entreprise qui l’engage, mais face à la concurrence, son article doit sortir du lot.

Un rédacteur web SEO est obligé de s’intéresser au référencement naturel et aux méthodes marketing qui lui sont afférentes. Nous verrons donc aussi dans ce blog : ce qu’est le content marketing, les différents types de contenus à proposer aux internautes, les logiciels qui permettent de valider un contenu sur la forme et le fond.

La botte secrète du site internet qui ranke ? Engager un rédacteur web !

Aujourd’hui, Google exige des articles de grande qualité. Ne rédige pas correctement qui veut. Il ne s’agit ni simplement de corriger les fautes, ni et de placer quelques mots clés (voir plus haut), ni d’avoir son certificat d’études, son baccalauréat, d’écrire des poèmes.

Chaque article répond à un objectif, et reste un simple maillon d’une toile plus vaste, pensé en amont.

Chaque article doit être à forte valeur ajoutée : l’internaute doit y trouver l’information recherchée et avoir envie de parcourir le tunnel de conversion créé pour lui. L’internaute, et surtout le mobinaute est pressé et peu attentif. Il faut donc, en plus d’avoir un bon style rédactionnel, être clair, concis et percutant pour retenir l’attention du lecteur.

Ainsi, proposer des articles de qualité, optimisés et à forte valeur ajoutée, c’est l’assurance :

  • de plaire à Google et d’être beaucoup mieux positionné  ;
  • de plaire au lecteur, d’être bien mieux relayé sur les réseaux sociaux et autres sites web  ;
  • d’accroître sa visibilité, sa notoriété, sa crédibilité.

Engager un rédacteur web, c’est gagner du temps et chacun sait que le temps c’est de l’argent. Pendant que ton rédacteur rédige de manière professionnelle les pages et contenus qui serviront de socle à ta stratégie, tu peux vaquer à ce que tu sais faire de mieux : ton activité.

Sans contenu intéressant, plaisant, percutant, ton site internet n’a aucune chance de sortir des abîmes des SERPS. Surtout, ne rêve pas, et ne t’imagine pas que quelques lignes jetées à la va-vite (ni même un long texte), sans aucune stratégie, sans aucune connaissance en SEO, en sémantique, en référencement naturel, va pouvoir caracoler en tête et devenir viral.

Il est prévu de présenter sur ce blog quelques rédacteurs web à qui tu pourras faire appel pour nourrir ton site internet.

Mon grand regret

Les moyennes et grandes entreprises comprennent de mieux en mieux tous les bénéfices qu’ils pourront retirer d’une stratégie de contenu et ont, par conséquent intégré la nécessité de faire appel à un rédacteur web ou de former quelqu’un en interne.

Mais les professions libérales, les autoentrepreneurs, en sus de l’épineuse question du budget à y consacrer, n’en saisissent pas encore bien l’intérêt.

Et pourtant, s’ils ne peuvent concurrencer les grandes entreprises en SEA, ils le peuvent en soignant à l’extrême leur contenu : leurs articles doivent et peuvent attirer les backlinks et les partages.

Pour conclure

Si tu t’intéresses au SEO, tu liras un peu partout qu’un site gagnant s’appuie sur 3 piliers : la technique, le contenu et la notoriété.

Mais, le contenu me paraît être une étape cruciale. Si ton site peut survivre à quelques défauts techniques (hormis la vitesse de chargement de la page), il ne peut aller loin sans contenus travaillés et réfléchis.

Le contenu est la matière première dont se servent les spécialistes du marketing, aussi bien sur le web que sur les réseaux sociaux. Sans matière, il n’y a rien à promouvoir, à mettre en avant. Cela revient à vouloir faire une sculpture sans argile, sans terre glaise, sans bronze ou sans or.

En savoir plus sur la rédaction web

Et si les neurosciences t'aidaient à créer du contenu de qualité ?

Et si les neurosciences t'aidaient à créer du contenu de qualité ?

Les internautes sont habitués à lire quantité d'articles sur le web. Les intéresser nécessite de plus en plus d'y apporter de l'humain. Les neurosciences adaptées au contenu web t'offrent un nouvel angle de réflexion.

Angélique Deprets / 30/10/2018
Engager un bon rédacteur web c'est crucial

Engager un bon rédacteur web c'est crucial

Rédiger pour le web est un art à la frontière entre la créativité, la sémantique et le marketing. Créer un contenu qui se référence demande des compétences. Engager un rédacteur web expérimenté est la seule solution si tu veux faire ranker tes articles.

Angélique Deprets / 29/09/2018
Comment rédiger un bon article de blog

Comment rédiger un bon article de blog

Communiquer avec un blog ne s'improvise pas. Tu veux délivrer un message. Chaque article doit être en mesure de séduire l'internaute. Rédiger un bon article de blog, c'est donc savoir ce que tu vas dire, à qui tu vas le dire et comment tu vas le dire.

Angélique Deprets / 26/09/2018
Le content marketing : séduire les lecteurs

Le content marketing : séduire les lecteurs

L'internaute est de plus en plus réfractaire à la publicité intrusive. Le lecteur sait parfaitement aller chercher les informations dont il a besoin seul. Ainsi le content marketing se résume à lui apporter les réponses utiles qu’il recherche.

Angélique Deprets / 10/09/2018
Comment structurer un article de blog

Comment structurer un article de blog

Vous avez en tête ce dont vous aimeriez parler dans votre article de blog. Mais vous allez devoir apprendre à mettre vos idées en ordre et à structurer votre article pour deux raisons : se faire comprendre des moteurs de recherche et faciliter la lecture.

Angélique Deprets / 02/09/2018
03 29 43 14 05
Question rapide?