Engager un rédacteur web pour booster tes ventes

L'art de raconter et de transposer avec talent

De tous temps, délivrer un message a été de l'art.
Tout le monde pense savoir écrire, mais peu ont conscience de l'étendue des compétences qu'il faut mettre en oeuvre pour maîtriser la rédaction web. Elle n’est ni plus ni moins un des piliers de la réussite sur le web. C’est le contenu qui est à la base de tout (visibilité, autorité, notoriété). Alors oui, si tu n’y connais rien en rédaction web, en optimisation de contenu et en SEO, engager un rédacteur web est la meilleure chose que tu puisses offrir à ton site web si tu souhaites en vivre.

Le rédacteur web : l’expert du contenu web

Amélie s’est installée en tant que kinésiologue il y a 3 ans. Elle a créé son site internet quasiment dans la foulée. Son webmaster l’avait prévenue, le référencement d’un site est un processus qui peut prendre du temps (ce qui du reste est vrai). Elle ne s’inquiétait donc que peu, du manque de retours positifs. Même l’absence de retour sur investissement ne la tracassait pas tant que ça. Enfin jusqu’à son divorce.

Privée d’une part des revenus du foyer, certaines de ses dépenses professionnelles vinrent à peser lourd. Elle se mit à regretter le peu de succès rencontré par son site.

Elle m’appela un matin du mois de février 2017 ; je m’en souviens encore, car dans les Vosges, à cette époque-là, il neige et tout était recouvert de blanc. Je regardais de ma fenêtre cette étendue neigeuse, quand le téléphone se mit à sonner.

Amélie m’expliqua sa situation : son divorce, ses pertes de revenus, son site qui ne décollait pas et surtout son incompréhension, car il était en place depuis plus d’un an.

Le site en lui-même était loin d’être repoussant, tant s’en faut. Il n’était pas non plus lent à charger. J’étais toujours au téléphone avec elle, et avant même de lire ses articles, je suis allée jeter un coup d’œil sur son contenu, ses liens, sur le code source et j’ai compris : pas de balise h1, ni de meta description, les h3 avant les h2, pas de balise article, un contenu pauvre, etc.

Je n’avais plus vraiment besoin de tout lire pour comprendre, il était évident que le contenu était ni à à la hauteur ni optimisé. Elle l’avait, en effet, écrit seule, toute fière d’avoir pu s’exprimer.

Je lui ai conseillé d’engager un rédacteur web qualifié. Amélie, dépitée qu’on ne lui ait pas expliqué plus tôt, l’aurait volontiers fait si sa situation ne s’était pas dégradée.


Amélie a perdu 3 ans et sans doute son site. Si son webmaster lui avait expliqué, dès le début, de manière convaincante, à quel point rédiger pour le web, demande des connaissances qu’elle n’avait pas, elle l’aurait écouté. Se retrouver seule n’aurait pas été si dramatique financièrement.

Avant de faire développer ton site web, pense avant tout à ton contenu.

Le contenu je m’en charge moi-même, je sais écrire tout de même !

Écrire et rédiger sont deux choses différentes. La passion des mots ne suffit pas : tu peux être un excellent journaliste ou un brillant auteur à succès, mais ne pas être pour autant un rédacteur web haut de gamme, être incapable de mener à bien une stratégie de contenu, et ne pas savoir comment rédiger un bon article.

La rédaction web requiert de te placer constamment dans une double perspective : créer du contenu pour les internautes et les algorithmes des moteurs.

Le travail du rédacteur SEO est corsé et complexe, car il doit :

  • doit structurer chaque article de ton blog ;
  • trouver ton style (pas d’écriture scolaire ou insipide)  ;
  • adapter ton discours (à la phase du cycle de vente, pour lesquels tes articles sont écrits) ;
  • ajuster ton niveau de langage (familier, standard ou soutenu)  ;
  • identifier tes personas  ;
  • délivrer une information qualitative et utile pour le lecteur  ;
  • maîtriser le copywriting, aborder le storytelling, développer une stratégie en content marketing, le marketing émotionnel ;
  • se jouer du SEO et de la sémantique avec panache  ;
  • jongler avec les mots  ; dompter l’orthographe  ; assujettir la grammaire et la conjugaison à ta prose et te rire de l’orthotypographie.
La rédaction web répond à des règles bien spécifiques.

Ces compétences rédactionnelles sont-elles bien nécessaires ?

Je suppose que tu désires vendre et vivre de ton site ou de ton blog. Si je ne me trompe pas, alors oui c’est indispensable.

La concurrence est rude, le lecteur est exigeant, les robots d’aujourd’hui sont élitistes. Seule, la qualité de ton contenu tant sur le fond que sur la forme peut te permettre d’avoir une chance de te distinguer. En tout cas le contenu est le point de départ.

Sais-tu que les phrases mal tournées et les fautes d’orthographe font perdre de l’argent, énormément d’argent  ? Crois-tu que j’exagère  ? Je t’incite vivement à lire cet article.

Penses-tu qu’un style convenu, académique ou banal, sans vie, sans émotion, sans originalité, percutera le lecteur et te fera vendre  ?

La solution : le rédacteur web

Si tu as le tournis, si l’angoisse monte, si tu restes coi, c’est d’excellent augure. Cela signifie que tu commences à comprendre l’importance de l’éditorial web.

Tu as repris tes esprits et subitement tu caresses le projet d’apprendre par toi-même. C’est tout à ton honneur, mais cela va te prendre du temps, beaucoup de temps : en recherche, en lecture, en compréhension, en mémorisation. Tu peux me croire sur parole, je suis en plein apprentissage (autodidacte). Se former ralentit considérablement ton activité principale. Pendant ce temps le chiffre d’affaires baisse. Mais c’est un choix calculé, un investissement pour mon avenir professionnel.

Pour ma part, je travaille chez moi et j’exerce déjà un métier du web, c’est donc tout naturellement que je me suis mise à la rédaction. En ce qui te concerne, tu n’auras peut-être pas le temps incontournable à consacrer à tout cet apprentissage.

Déjà à ce stade, compter sur l’expérience et le savoir-faire du rédacteur, te permet de consacrer pleinement à ton activité, et surtout à ne pas perdre d’argent en amputant ton planning par une formation, qui te serait essentielle si tu t’occupais toi-même du contenu.

Alors que vas-tu faire  ? Si tu veux performer sur les réseaux sociaux et les moteurs de recherche, tu ne peux décemment pas opter pour un contenu médiocre ou inadapté. Le rédacteur web lui est formé, il est dans les starting-blocks, il peut rédiger rapidement, et ce, sur tous les sujets, sans fautes, paré d’un style impeccable.

Il est rompu à tous les exercices, à tous les besoins, et ce, aussi bien pour un article informatif, qu’un article au prisme commercial. Le rédacteur web est un poulpe 2.0 : il travaille de concert avec son client (toi), tout en gardant en ligne de mire le lecteur, et les robots.

Le rédacteur web et ses clients

Le rédacteur web n’a pas pour vocation à rédiger pour lui : il écrit pour son client. Il est sa voix numérique, il épouse son discours rédactionnel, il embrasse son identité, il se porte garant de son e-réputation, il fait office de tremplin vers sa notoriété. En peu de mots, Il soigne l’image de son client. Le vrai rédacteur :

  • te comprend et traduit ta pensée  ;
  • il te conseille, car il est formé en marketing web  ;
  • il est à lui tout seul un lead magnet, grâce à ses connaissances en copywriting et en storytelling  ;
  • Il écrit chaque texte en fonction de ta ligne éditoriale, et ce, en fonction de la stratégie de content marketing adapté à ton domaine d’activité  ;
  • Avec soin, il choisit les bons mots clés pour chaque texte qu’il rédige en n’oubliant pas d’utiliser la stratégie de longue traîne pour performer ton référencement naturel  ;
  • Si ton domaine d’activité lui est connu, il n’en rédigera que plus vite, car d’expérience, il sait quel vocabulaire utiliser. En cas contraire, il entreprendra toutes les recherches nécessaires.

Focus sur le lecteur, l’internaute

Si tu engages un professionnel, c’est avant tout pour tes lecteurs. Le rédacteur web est au fait des méthodes marketing qui fonctionnent comme le marketing émotionnel, l’inboud marketing ou encore le copywriting.

Dès les premiers mots, il captive ton lectorat. Sans lourdeur aucune, avec un vocabulaire riche et varié, il informe l’internaute, sans le perdre. Les moteurs de recherche n’ont plus de secrets pour lui car, il maîtrise

  • la notion d’intention de recherche  ;
  • la recherche de mots clés sur lesquels positionner ton article  ;
  • l’usage des requêtes principales et secondaires  ;
  • l’usage de la longue traîne.

La sémantique et la sémiologie sont ses terrains de jeu de prédilection. Il sait naturellement structurer son texte avec les balises adéquates. En résumé, il se fait fort de positionner ton contenu, il est expert en netlinking, il est surprenant quand il s’agit d’inviter tes lecteurs à dévorer tous les articles de ton site.

84 % des lecteurs veulent apprendre quelque chose en consultant ton contenu (yahoo 2016)

Là, il ne s’agit plus simplement de ne pas perdre d’argent, mais franchement de te mettre en pôle position pour développer ton chiffre d’affaires. Un bon contenu se positionne beaucoup, beaucoup mieux. Il est le socle d’une visibilité méritée, la voie royale vers un trafic qualifié.

Si tu te demandes ce qu’est un trafic qualifié, c’est tout simple. Ce sont des visiteurs qui ne viennent pas uniquement par curiosité ou par hasard, mais qui interagissent (demande de renseignement, inscription à la newsletter, envoi d’un formulaire, etc.) avec ton site internet, puis se transforment en clients.

Quels types de contenus peuvent prendre en charge les rédacteurs web

C’est limpide, tout ce qui se tape avec un clavier, tout ce qui nécessite une bonne maîtrise de la langue française. Les rédacteurs ont toutes les compétences requises : les techniques rédactionnelles, la créativité, la stratégie marketing et surtout, de par leur expérience, te rendront un travail sur mesure.

  • l’article de blog  ;
  • le communiqué de presse pour informer les médias ou les influenceurs  ;
  • la newsletter pour garder et fidéliser prospects et clients  ;
  • le post sur les réseaux sociaux : tu n’as pas idée du nombre de retours positifs que peut engendrer une accroche copywritée ;
  • la publicité sur les réseaux sociaux  ;
  • le Guest blogging (article de ton cru publié sur un blog de même thématique que la tienne)  ;
  • la Landing page ;
  • la fiche produit  ;
  • le livre blanc, le PDF, la plaquette  ;

si tu es du genre ultra débordé(e) ou fâché(e) avec l’orthographe, toute ta correspondance avec tes clients, tes partenaires, tes fournisseurs.

Si tu engages un rédacteur web

Avant d’engager un rédacteur, il faut penser à sa stratégie éditoriale. Ainsi tu pourras communiquer à ton rédacteur les informations ont il a besoin :

  • combien d’articles dois-tu faire rédiger ?
  • combien de mots comporteront tes articles (aller recherche le nombre de mots de l’article en première position sur la requête visée) ?
  • définir une liste de mots clés à transmettre à ton rédacteur web ?
  • à quel type de public s’adresse ton contenu ?
  • les articles sont-il destinés à nourrir un cocon sémantique
La plupart des consultants SEO créent un planning éditorial sur 6 mois à 1 an

Pourquoi évoquer avec tant d’ardeur le métier de rédacteur web

J’admire tous ceux et celles qui manient avec dextérité, mots et phrases. J’ai toujours été avide de lecture, et ce, depuis toute petite. Quand j’ouvrais un livre, je caressais chaque page et j’observais longuement chaque mot, je suspendais volontairement le temps, je contemplais sans «  consommer  » le trésor que j’avais entre les mains.

Après quelques minutes de lecture, j’étais invariablement saisie par l’agencement des mots, la fluidité de l’écriture, qui incarnait à mes yeux la perfection. Et je me posais toujours la même question lancinante : «  comment fait-il  ?  »

Je ne pouvais qu’apprécier les rédacteurs et les rédacteurs SEO. Par ailleurs, je suis créatrice de sites web et consultante SEO.

Il n’est plus possible de faire ranker un site internet avec de piètres contenus.

Un bon contenu optimisé SEO n’est plus une option. Il est la pièce maîtresse de ton succès. Je ne connais pas une entreprise, un free-lance, une profession libérale qui ne désire pas avant tout, un bon référencement. Mais un petit nombre d’entre eux ont intégré les enjeux de la rédaction web, et un plus petit nombre encore a budgété sa gestion de contenus. Et désolé de te le dire, mais sans textes de qualité, sans contenus séduisants, aucun référencement ne peut fonctionner.

La plupart jugent concevable d’investir dans un design, dans un site internet. Mais, le contenu quant à lui, reste le grand oublié. Et c’est une grossière erreur qui aujourd’hui se paye au mieux, par une énorme déception et un manque à gagner, et au pire, par une perte sèche.

Tu n’as pas le budget ? Je peux l’entendre. Mais alors, dans ce cas, économise et attends avant de créer ton blog, ton site e-commerce ou même ton site vitrine. Investis petit à petit dans la rédaction de tes articles et ensuite dans un site web. Le contenu équivaut à ta réputation, à ta manière d’aborder les internautes, à ta stratégie marketing, et elle se pense en amont et non en aval. Il est toujours très long et difficile d’effacer une première mauvaise impression. Ne fais pas les choses à l’envers.

À qui faire appel pour la rédaction de tes contenus

Si tu veux engager un professionnel du métier pour développer ton entreprise, tu fais le bon choix. La rédaction est un travail qui exige de nombreuses compétences. Alors, comment choisir une personne sérieuse et fiable  ?

Déléguer la gestion de tes écrits à une agence

L’agence éditoriale a sous la main une équipe de :

  • rédacteurs ;
  • rédacteurs SEO  ;
  • correcteurs, relecteurs  ;
  • typographes.

Ils sont parfois salariés, mais dans la grande majorité des cas, ce sont des freelances à qui l’on confie des missions. Elle les a au préalable, bien sûr, scrupuleusement sélectionnés et testés. Leurs prix sont ceux demandés par l’agence.

Attention : ne confonds pas agence éditoriale et la plateforme de rédaction. Pour cette dernière, la qualité du contenu n’est pas toujours au rendez-vous. Beaucoup de débutants y font leurs premières armes. Nonobstant, l’entreprise requérante peut avoir de la chance et avoir affaire à un débutant certes, mais déjà bon rédacteur.


Ce qui me gêne personnellement, c’est le niveau très très bas de la rémunération, proche de l’exploitation. Les free-lance inscrits sur ces plateformes sont quelque peu obligés d’enclencher le mode «  production à la chaîne  » pour survivre. La quantité prime souvent (pas toujours) sur la qualité.

Le sur mesure et la qualité ne sont jamais compatibles avec le gratuit ou le peu cher. Derrière le concept d’excellence, il y a le travail, les compétences et l’expérience.

Déléguer la gestion de tes articles à un free-lance

Les freelances ne sont pas moins compétents et expérimentés. Ils cherchent simplement par eux-mêmes la bonne mission, le bon projet.

Oui tu as bien lu, le bon projet : faire appel à un free-lance ne veut pas ipso facto, signifier qu’il va t’accepter : à toi aussi de le convaincre de ta motivation et de ton sérieux.

Freelance ne veut pas dire non plus, prix au rabais. Qu’ils travaillent en équipe ou en tant que freelances, les rédacteurs effectuent le même travail.

Si tu optes pour un blog d’entreprise, tu pourras confier chaque texte à la même personne. Une relation privilégiée se nouera alors, sois-en certain. Pour fréquenter un groupe Facebook sur la rédaction web, je peux t’assurer qu’ils raffolent des missions sur le long terme.

Ne te fie pas uniquement au style, le style n’est pas tout. Un bon contenu est sémantiquement bien pensé. Moi-même j’utilise des outils d’enrichissement sémantique.

Venons-en aux prix demandés par le rédacteur web

L’objectif d’un rédacteur web est de valoriser ton image, de construire les fondations d’un bon référencement et t’aider à fédérer tes lecteurs. C’est pourquoi les tarifs sont ce qu’ils sont : à la hauteur du retour sur investissement.

Le rédacteur web SEO performant est une denrée rare. Il est très recherché. Tu peux toujours tenter de négocier les tarifs, mais sache qu’un rédacteur mal payé est un rédacteur moins performant.

De tout ce que j’ai pu apprendre d’eux, il n’y a pas de tarif standard. Tout dépend de ta demande, tes besoins, ton domaine d’activité.

Mais une tendance se dégage tout de même. Si tu veux t’offrir leurs services, il faudra débourser entre 8 et 15 euros les 100 mots. Chaque texte sera alors du plus bel effet, bien optimisé, très attractif et percutant. Certains faux débutants proposent parfois un tarif plus léger.

Certains rédacteurs offrent des réductions sur le volume. Ainsi, le tarif par article est plus cher si tu le commandes à l’unité.

Les compétences qui se cachent derrière une page bien positionnée ont un coût. Mais le savoir-faire a toujours un coût.

Quid de la longueur des textes

Certains billets gagnent à faire plus de 2 000 mots quand d’autres n’en nécessiteront que 800. La fiche produit, quand à elle dépasse rarement les 300 mots, et parfois même, 100 mots tout au plus.

Cet article t'a plu? Un petit partage serait sympa

0 Commentaires


    Tu kiffes mes articles?

    Files-moi ton adresse mail et je te préviens dès que le prochain est publié.

    * Je ne donnerai ton adresse mail à personne
    Et promis pas de publicité... juste mes nouveaux articles

    03 29 43 14 05
    Question rapide?