Créer un site internet gratuit attention !

Un site internet doit être beau, captiver mais il doit surtout être efficace

Gratuit : mot très dangereux, mais efficace !

Créer un site internet facilement… vraiment ?

Créer un site gratuit facilement, c’est ce qu’un éditeur de sites en ligne propose. Concevoir un site ne demande donc plus d’être développeur ou graphiste, c’est même ludique et valorisant. Mais la promesse s’arrête là. Car construire un site c’est bien, mais le référencer c’est mieux et c’est principalement là que le bât blesse.

Le site internet gratuit : une belle aubaine ?

Un site internet gratuit, c’est quoi au juste ? Déjà comme son nom l’indique, tu ne payes rien ou pas grand-chose. Ensuite techniquement tu t’inscris sur une plateforme de création de sites web (wifeo, e-monsite, wix, sitew, mysiteweb ) en 5 min, clé en main et quelques étapes. Si d’aventure la question « comment créer un site web » te taraude, avec eux, elle ne t’obsédera pas longtemps. Tout est si magique ! (en tout cas sur le papier)

Facilement, tu es censé avoir un beau site vitrine gratuit, CMS ou une boutique en ligne pas chère pour valoriser ton activité. On te propose plusieurs thèmes (design), des outils divers pour créer ton site internet, on te fait croire qu’il est optimisé pour le référencement naturel et pour finir on te dit que tu vas avoir plein de visiteurs. Pour quelques euros, tu peux enlever la publicité. TU choisis un hébergement WIX ou un hébergement externe.

La culture du tout gratuit et du tout facile

À une époque où la culture du gratuit est prédominante, le site internet gratuit semble être une belle aubaine et ses développeurs des bienfaiteurs, voire des philanthropes. En tant qu’individu, je peux le comprendre. Investir dans un site web représente un investissement que tout le monde n’a pas.

Qui n’a pas vu à la télévision ou sur internet, la publicité vantant la magie du site internet gratuit, te poussant à créer ton propre site web facilement et rapidement grâce à une superbe interface de gestion.

Une multitude de développeurs web malins ont créé un système permettant à tous de créer son site internet facilement en quelques heures et sans programmation, sans rien n’y connaître, sans aucune connaissance technique, aucune connaissance informatique. À se demander d’ailleurs pourquoi certaines personnes ont suivi une formation de plusieurs années en développement web et utilisent différents outils pour référencer ton site.

Toute personne n’étant pas au fait, y voit une occasion en or de se faire connaître en ne payant rien ou presque rien. Cela semble facile, il suffit juste avec leur outil, de glisser-déposer, de choisir un template, de rentrer quelques titres, textes et photos. Alors grande est la tentation de démarrer sur le web avec ce type de site et se dire que l’on verra bien ce que cela donne.


D’ailleurs beaucoup ne font pas la différence entre créer un site vitrine sur mesure et professionnel par une agence web et un site créé gratuitement. Ils sont donc persuadés que les webmasters abusent avec leurs tarifs.

Pour finir certains créateurs de sites web, en effet, exagèrent vraiment sur les tarifs. Investir dans un gros site web professionnel de qualité quand on démarre n’est pas possible pour tous, notamment pour les petites entreprises, les professions libérales, les solopreneurs.

Créer un site gratuit : notez bien ceci !


Autant te le dire de suite, sans stratégie SEO, tu seras comme un loup sans meute.


Ces sites web gratuits fonctionnent en raison de la méconnaissance du grand public, non seulement des impératifs web, mais aussi des nombreuses connaissances à posséder pour référencer un site web. Le mot « simple » fait tout le travail : créer une boutique en ligne, c’est simple, créer un site internet c’est simple, réussir dans ton activité c’est simple, utiliser l’outil c’est simple, l’hébergement pas besoin de t’en occuper.


En résumé (et ce n’est qu’un résumé) les moteurs de recherche s’appuient sur le code source et surtout ton contenu pour référencer ton site.

En plus de ton contenu (mots, sémantiques, empreinte lexicale), ils utilisent entre autres, ton nom de domaine, les URL, certaines balises et les META pour ce faire (title, description, balises hn, balises open-graph, données structurées). Ils analysent le temps d’affichage de chaque page, ta popularité, ta notoriété sur le web lui-même, sur les réseaux sociaux.

Premier problème : le référencement

Pas une semaine sans que l’on me téléphone pour me demander pourquoi : « mon site ne marche pas et n’est pas référencé ». Je vais voir et je repère tout de suite la marque du site pré-fabriqué. Les 3 fondamentaux du SEO (technique, contenu, notoriété) ne sont pas souvent respectés.

La faute à WIX et consort ? pas obligatoirement. La personne qui pilote ce site (souvent le propriétaire) n’y connaît pas grand-chose en SEO. Alors elle mise tout sur le design, car c’est principalement ce qui la préoccupe : avoir un beau site. Tout ce qui relève du contenu (y compris les balises ou les META) est rédigé au feeling et aucune stratégie.

Personne n’est là pour expliquer comment créer un site professionnel. Personne ne parle de recherche de mots clés, d’empreinte lexicale d’une page. Sans être du métier, sans conseils, on ne va pas loin. Faire un audit de mots clés prend du temps et demande des outils et des compétences. Optimiser ses contenus pour ces mêmes mots clés aussi.

Ainsi on voit fleurir des pages ayant pour nom : « prestations », « services », « produits », « qui suis-je » etc. Pour les moteurs de recherche cela ne veut rien dire : prestations de quoi ? quels produits ? quels services ? Le contenu en lui-même est peu exploitable pour les robots : manque de cohérence entre la thématique de la page et le mot-clé (métamot) visé, si tant est qu’il y en ait un.

Les concepts :

  • d’arborescence ;
  • de balises Hn ;
  • de snippet ;
  • de sémantique ;
  • de balises « alt » afférentes aux images ;
  • de maillage interne ;
  • d’ancres ;
  • de liens ;
  • d’optimisation technique ;
  • d’hébergement web (voire un serveur dédié ou semi-dédié) ;
  • de design ;
  • de parcours utilisateur ;

Ne sont pas expliqués.

Les personnes ignorent l’importance de ce travail et n’y voient donc rien à redire. Elles continuent donc de créer page par page au feeling. Même si les tutoriels sont bien faits, les personnes qui optent pour ce type de site, le font par manque de moyens. Ils ne vont donc certainement pas engager un consultant SEO (expert en référencement) pour exploiter au mieux l’outil et les contenus.

D’autres n’ont pas envie de perdre leur temps avec le code. Même si tout le monde peut apprendre par soi-même, il n’est pas évident d’assurer que ces personnes mettent les mains dans le cambouis ?

Solution : même pour un petit site vitrine géolocalisé, le balisage doit impeccable, la maquette réfléchie, l’optimisation technique effectuée, le contenu étudié. Si un jour ton site évolue, cela sera sur de bonnes bases. Tourne-toi vers un freelance qui te proposera un prix raisonnable.

Deuxième problème : la technique

Je lis souvent que ces sites sont lents, voire très lents. En effet, j’ai vérifié un échantillon sur Dareboost et je confirme. C’est un sacré problème. Wix fait beaucoup de marketing, et rapporte beaucoup à Google. Google laisse passer. Ne rêvez pas, cela ne sera pas votre cas. Analyse Dareboost de la page d’accueil de WIX : le graphique parle de lui-même ensuite le code source (code HTML, CSS, Mysql) de chaque page est généré automatiquement et tu n’y as pas accès. Cela pose de nombreux problèmes, car tu ne pourras pas modifier ou rajouter librement :

  • les codes javascript parfois bien utiles (à utiliser avec parcimonie), ou encore les mettre en asynchrone (influence sur le temps de chargement de la page) si ils existent déjà ;
  • la maîtrise fine du CSS (cela sert à donner une jolie forme à ton contenu) ;
  • l’interactivité poussée et maîtrisée grâce à PHP / Mysql ;
  • les Sessions PHP que tout webmaster connaît ;
  • les données structurées, les balises opengraph maîtrisées (informations structurées récupérées par Google, twitter, Facebook) ne se font bien souvent que sur les pages statiques sur ce type de site ;
  • un graphisme vraiment personnalisable quoi que l’on te dise, tu seras assujetti(e) aux templates que l’on te propose. Par exemple, WIX se targue d’avoir près de 100 millions d’utilisateurs et environ 600 thèmes. Fais le calcul. Si tu ne sais pas personnaliser un peu tout ça, tu vas vite te retrouver avec le site du voisin.

Les images ne conservent pas le nom que tu leur as donné. Elles sont renommées par le système. Or, nommer judicieusement ces images sert aussi au positionnement de ton site. N’oublie pas que Google répertorie toutes les photos en fonction de leur pertinence (nom de l’image et balises alt). C’est une autre manière d’être présent sur le web.

Solution Au risque de me répéter, pour gérer tous les points nommés ci-dessus, il faut avoir accès au code source, ce que tu ne peux pas faire sur ces sites. On ne te laisse que partiellement le faire et c’est totalement insuffisant. Un développeur web le maîtrise !

Troisième problème : Le fichier htaccess

Qu’est-ce que c’est ? c’est un fichier codé par le webmaster / développeur dans un langage que lui seul peut écrire. Si vous n’y connaissez rien en langage informatique peu de chances que vous y arriviez. Il sert essentiellement à communiquer avec les moteurs de recherche et les navigateurs. On peut ainsi

1/ faire des redirections (on signale à Google qu’une page et essentiellement son contenu a changé de nom) ou encore gérer les 404 ou les 410 ( URL qui n’existeront plus jamais)

Si tu changes l’adresse de ta page sans le préciser aux moteurs de recherche, ils vont garder dans leur index les deux adresses pour un seul et même contenu. Cela s’appelle du duplicate content et c’est sanctionné par Google (dépositionnement).

Qu’à cela ne tienne, tu vas le faire ou le faire faire ? Et bien tu ne peux pas. La plupart de ces usines à sites internet ne vous laissent pas gérer un fichier htaccess. Il gère le leur, celui qui appartient à leur nom de domaine général, mais pas à ton espace à toi. Ainsi malheur à toi si tu te trompes d’adresse URL et que tu la modifies.

Rien ne garantit que le créateur du système le fasse pour toi dans son système général. Et quand par bonheur, il t’est proposé, et bien évidemment, tu ne sais pas comment le coder. Ce qui est bien normal au demeurant, puisque tu n’as pas été formé pour.

2/ Pratiquer l’url-rewriting poussé pour avoir des URL propres quand tu utilises des variables ? Pas possible non plus. Certes, leur système l’inclut automatiquement pour certains types de réécritures. Mais pas aussi finement qu’un webmaster le ferait quand il gère des pages dynamiques à multiples variables.

3/ Contrôler la mise en cache (images, fichiers) pour améliorer la vitesse de chargement de ton site

4/ Protéger ton site web

Solution : On ne va pas faire de grand discours, un site web sans fichier htaccess revient à demander à un avion de voler avec un moteur à réaction sur 2. Le fichier htaccess est indispensable.

Quatrième problème : les publicités

Si tu n’es pas suffisamment informé(e), tu prends un site gratuit dont le nom de domaine ne t’appartient pas (à moins de payer une somme variable selon les systèmes par mois) : tu te retrouves avec de la publicité que tu n’as pas forcément désirée.

Cinquième problème : la liberté et la vie privée

Tes affaires vont mieux, tu gagnes de l’argent et tu veux basculer vers un site web de qualité professionnelle au code source totalement maîtrisable. Certains de ces plateformes, au mieux, te font attendre des semaines pour obtenir une redirection vers ton nouveau site, au pire, l’interdisent.


Ainsi tu perds ta liberté de changer de site… et ton ancienneté Google. J’ai même des clients qui ont du faire appel à leur avocat ou leur conseiller juridique pour forcer l’obtention d’une redirection.

Si tu ne peux pas obtenir de redirections ou indiquer à Google que les contenus n’existent plus, tu te retrouves avec deux sites ( oui dans l’index de google), ce qui engendre une certaine confusion auprès de tes lecteurs. Il ne te reste plus qu’à le fermer et à tout réécrire.

Vie privée ? et bien non! certaines plateformes s’accordent le droit d’utiliser, distribuer, reproduire, modifier, adapter, publier tes envois et tes archives.

Difficile aussi d’exporter tes bases de données wix par exemple pour créer un autre site ailleurs. Lis bien! tout ceci se trouve dans les conditions d’utilisation.

Sixième problème : les frais cachés

Certaines de ces plateformes de sites en ligne te proposent des modules formulaires spéciaux ou des connexions au réseaux sociaux par exemple à des prix exorbitants et certains frais semblent cachés. TU penses payer 500 euros ton site web, mais en fait il te revient beaucoup plus cher avec l’achat de modules ou de plugins, notamment avec une boutique en ligne. Tu penses avoir telle ou telle fonction et en fait non, tu dois faire appel à un développeur pour l’intégrer.

Septième problème : l’usage

Créer un site web gratuit c’est facile, on glisse et on dépose. Régulièrement on me rapporte que créer ce site si simple sur le papier ne l’est pas tant que ça : Ils ne savent pas où aller, où cliquer, se perdent dans les menus, ne savent pas comment rajouter, modifier ou retirer un élément, une balise, un plugin interactif, ou encore comment utiliser les outils nécessaires (même si ils sont merveilleux) mis à leur disposition…

La réalité liée à la création d’un site internet professionnel.

Certes, créer un site internet gratuit, par essence même, ne coûte rien, mais ne rapporte rien non plus si tu ne portes pas une attention toute particulière à ce qui fait d’un site web, un bon candidat au référencement.

Il est illusoire de penser faire mieux et plus efficace que les webmasters qui ont plusieurs années d’écoles d’informatique derrière eux et plusieurs années de pratique aussi.

Alors oui, ceux qui ont développé ces systèmes sont de bons développeurs web, excellent en marketing, avec de très bonnes notions de SEO. Mais pas forcément toi! et je doute qu’ils puissent assister sérieusement leurs centaines de milliers d’utilisateurs dont ils se targuent d’avoir, même si ils proposent un support technique. Un tutoriel ne remplacera jamais un savoir-faire ni une bonne discussion avec ton webmaster.

Ensuite il est illusoire de penser faire mieux que des référenceurs chevronnés qui passent des heures à ne plus compter pour faire connaître ton site, ton contenu, surtout si tu ne fais rien puisque que l’on veut te faire croire que sans rien y connaître, il est facile d’avoir un site web bien positionné. Construire un site professionnel fait appel à de nombreuses compétences techniques, rédactionnelles et marketing :

  • stratégie et gestion de contenu ;
  • veille concurrentielle ;
  • ergonomie, UX Design ;
  • architecture web ;
  • langage informatique (langage HTML, CSS, PHP, Mysql, Ajax) ;
  • graphisme ;
  • développement web ;
  • rédaction web ;
  • marketing web, content marketing ;
  • bases de données ;
  • SEO (search engine optimisation) ;
  • SMO (social média optimisation)...

En conclusion, créer un site nécessite connaissance et savoir-faire

Certains te diront que pour un site vitrine ou un site géolocalisé, WIX c’est très bien, c’est très joli. Je ne suis même pas entièrement d’accord. Certes les thèmes sont jolis, le design est attractif. Mais outre l’apparence et le système et la technique utilisée, ce qui permet de positionner ton site, c’est essentiellement le contenu et l’expérience utilisateur.

Créer du contenu ne se résume pas à taper sur un clavier ou choisir une belle image. Être rédacteur web est un vrai métier. Rédiger des contenus qui rankent est un défi. Pour t’en convaincre, va donc faire un tour sur les sites spécialisés ou va lire un bon ouvrage sur la rédaction web.

Il est là le problème majeur, face à ton site, tu es seul(e), pour penser ta maquette, penser à ton contenu, aux liens. Sans conseils, sans formation (cours, livres, internet), cela va être compliqué de bien référencer ton site.

Afin de trouver des clients, il faut bien à un moment donné, réussir à être visible. Sans te froisser, tu es sans doute très doué(e) dans ton domaine d’activité, mais on ne peut s’inventer webmaster ou référenceur et moi-même je continue d’apprendre tous les jours à ce sujet.

SI tu as besoin d’une boutique en ligne, si tu veux améliorer ton référencement, il vaut mieux s’adresser à une agence web ou à un freelance ou pour les plus courageux, mettre les mains dans le cambouis.

Cet article t'a plu? Un petit partage serait sympa

En savoir plus sur la création de sites internet

0 Commentaires


    Tu kiffes mes articles?

    Files-moi ton adresse mail et je te préviens dès que le prochain est publié.

    * Je ne donnerai ton adresse mail à personne
    Et promis pas de publicité... juste mes nouveaux articles

    03 29 43 14 05
    Question rapide?