L’audit de contenus web : pourquoi réaliser un audit de ton contenu ?

Connaître une langue à fond cela signifie connaître à fond le peuple qui la parle.

Qui dit audit dit analyse. Un audit du contenu est donc une analyse du contenu existant (si ton site internet est déjà en ligne) ou une analyse de ce qui devrait être rédigé si tu n’as pas encore écrit d’articles. La plupart du temps l’audit de contenus web est effectué lors d’un audit SEO plus complet.

Ainsi l’audit de contenus web est une étape incontournable dans toute construction de stratégie éditoriale ou construction d’un cocon sémantique (je publie quoi, pour qui, pourquoi et comment ?).

Si tu te demandes :

  • si ton contenu intéresse tes lecteurs ;
  • si ton contenu incite tes lecteurs à te contacter ;
  • comment améliorer ton contenu pour tes lecteurs ?
  • comment améliorer ton contenu pour être positionné dans les moteurs de recherche ?

Alors, lis ce qui suit

Qu’est-ce qu’un audit de contenu web ?

Un audit de contenus sert à valider l’efficacité des contenus en fonction de tes objectifs SEO ou marketing.

Il permet de savoir où tu te se situes en termes de positionnement sur les moteurs de recherche, de notoriété, de conversion (ventes), etc. Le consultant SEO va d’abord faire un inventaire de l’existant et l’analyser à l’aide de plusieurs types de données.

L’audit vient répondre à cette question : « mon contenu me permet-il vraiment d’atteindre mes objectifs marketing ? » « Mon contenu me permet-il vraiment de rentrer en relation avec ceux et celles qui ont besoin de moi ? ». Au terme de l’audit, on sait ainsi quels articles ou quels types de contenus fonctionnent bien et ce qui reste à améliorer.

« 78% des consommateurs t'accorderont plus de confiance si tu proposes du contenu personnalisé. (Source : Altimeter) »

C'est sans doute là que se joue le vrai défi : produire du contenu personnalisé! La plupart des rédacteurs web et des maketeurs le font sur la base d'une étude de personas. Les personas doivent être construits en partant de personnes réelles que l’on a pu rencontrer et observer dans une démarche quasi ethnographique. Ces données, récoltées au plus proche de la source, sont souvent complétées par d’autres sources moins directes comme des rapports d’études, des articles web, etc.

Si la méthode des personas peut avoir un intérêt pour certains produits ou services, je ne suis pas certaine que cela soit le paradigme pour se mettre à la place de l'autre. L'être humain ne rentre pas aussi facilement dans des petites cases et l'internaute n'est pas si facilement comparable à une fourmi qu'un entomologiste /marketeur pourrait étudier.

En résumé, un audit de contenus web sert à :

  • améliorer le trafic sur ton site web ;
  • voir quels éléments de contenu marketing performent le mieux ;
  • déterminer quels sont les sujets préférés de ton lectorat ;
  • comprendre pourquoi les internautes ne s’engagent pas ;
  • trouver de nouvelles idées de contenu.

Les 3 étapes de l’audit de contenu

Réalisez une veille concurrentielle

Qui sont vos concurrents sur le net ?

Il est bon de regarder qui sont tes concurrents sur telle ou telle requête sur lesquelles tu souhaites te positionner.

Des outils payant comme SEMrush vous permettent d’avoir une estimation du nombre de visites générées par vos concurrents, ainsi que la liste des requêtes sur lesquelles ils sont positionnés. De plus, l’outil te donnera la possibilité de voir quelles pages performent le mieux chez tes concurrents : cela te donnera en plus plein d’idées de contenus à produire.

Pour chaque article en concurrence : note le nombre de mots et le score d’optimisation du texte en lui-même (à analyser sur yourtextguru) sans oublier le nombre de partages reçus ou encore de liens pointant vers cet article. On s’en servira plus tard.

Jette aussi un coup d’œil à sa présence sur leurs réseaux sociaux : présence, qualité, partages, commentaires, engagements et investissement dans la publicité.

Analyse de la stratégie netlinking

Autre point important à analyser : le netlinking. En effet, si tes concurrents ont un nombre important de liens qui pointent vers leur site et que ce n’est pas ton cas, alors la mise en place d’une stratégie de netlinking est l’une de tes priorités ! En effet, les backlinks sont l’un des piliers du référencement.

Si les sites de tes concurrents sont plus performants que le tien (en matière de liens), alors ils apparaîtront souvent devant toi sur les moteurs de recherche, même si tu proposes des contenus de meilleure qualité.

L’une des solutions consiste donc à entrer en contact avec d’autres sites de ton secteur, afin qu’ils fassent un lien depuis leur site vers le tien (ton site gagnera alors en popularité aux yeux de Google).

Recueillir toutes les données des contenus présents

Screaming Frog est un excellent outil pour repérer les problèmes techniques ou les défauts SEO de base :

  • balise title de la page ;
  • présence et taille en pixels et en mots des h1 et h2 ;
  • présence et taille en pixels et en mots de la balise Méta Description ;
  • liens internes ;
  • balises ALT sur les images ;
  • dernière mise à jour de la page ;
  • liens morts ou redirigés ;
  • profondeur de la page ;
  • nombre de mots ;
  • les pages orphelines (non reliées avec d’autres) ;
  • structure et liens entre les pages.
données scraming frog audit de contenus

Repère d’éventuels doublons dans tes titres

Les titres et sous-titres doivent être uniques afin de ne pas jeter de confusion dans les neurones des Google bots, mais aussi de tes lecteurs. C’est le titre qui apparaît lorsque les internautes les placent en favoris.

Repère tes liens cassés

Les liens cassés ne plaisent pas aux bots de Google. Screaming Frog permet de les repérer et cas échéant de les réparer ou de rediriger les pages.

Repère tes titres trop longs ou manquants

Un titre ou une méta description trop longue (Google n’affiche que les 70 premiers caractères environ des titres) sera tronqué dans les résultats des moteurs de recherche. Leur donner la bonne taille permet de leur garantir une bonne visibilité.

Si le titre ou la méta description sont manquants, ce sont les robots qui vont décider de ce qui sera notifié dans les SERPS.

Contrôle la profondeur de tes pages ?

On lit souvent qu’il ne faut pas dépasser le niveau 3 de profondeur en comptant la page d’accueil pour niveau 0, mais tout dépend du type d’arborescence choisie. Dans le cas d’un cocon sémantique, on ne fait pas cas de la profondeur des pages. Je recommande tout de même de faire explorer chaque page dans la google Search console et surtout si celle-ci dépasse la profondeur 3.

Contrôle la rapidité de tes pages

La vitesse de chargement est essentielle, et de plus en plus prise en compte par l’algorithme Google.

Que ce soit le poids des pages, le temps de réponse du serveur d’hébergement, la structure du code, de nombreux critères impactent la vitesse, et donc le référencement.

Sur Google Analytics, il est possible de visualiser la vitesse de son site web et son évolution dans le temps. Mais aussi sur Pagespeed ou Dareboost.

Données sur la performance de tes contenus web

Afin d’évaluer la performance de tes contenus, tu peux utiliser la Search Console de Google qui te donnera des informations sur les pages de ton site qui performent le mieux. Tu verras également les requêtes sur lesquelles tu es positionné* e, ainsi que le nombre d’impressions et de clics que tu génères sur ces requêtes.

L’outil Google Analytics te permet quant à lui d’en savoir plus sur le profil de tes visiteurs (âge, taux d’utilisation desktop vs mobile, etc.), mais aussi sur la performance de ton site (évolution des sessions réalisées au fil du temps, taux de rebond, le temps passé sur chaque page, etc.).

Les 3 types de contenus à identifier

Les contenus les plus performants

Tu peux dans un premier temps identifier les contenus qui génèrent le plus de trafic, de prospects, ceux qui « convertissent » le plus… Cela te donnera une tendance des contenus qui performent le mieux sur ton site web. La performance d’une page se mesure à l’aide de métriques (mesures) :

  • Métriques relatives au comportement utilisateur

Nombre de pages vues, durée moyenne de session, taux de rebond, etc.

  • Métriques d’engagement

Nombre de likes, partages, commentaires, mentions, etc.

  • Métriques SEO

Trafic organique, backlinks, positionnement sur des mots clés, etc.

  • Métriques de vente

Nombre de leads (prospects), conversion, ROI, etc.

Les contenus qui ont besoin d’être améliorés ou mis à jour

L’optimisation des contenus

Certains contenus qui traitent de sujets en moins de 800 mots auront parfois du mal à se positionner sur les moteurs de recherche : plus le contenu est long, mieux c’est pour ton référencement. La taille qui est la plus souvent recommandée est de 2000 mots environ. Afin d’améliorer ton positionnement, repère tes contenus courts que tu peux améliorer.

L’outil YourText. Guru est idéal pour faire de l’optimisation de contenus. Il suffit de regarder comment performent tes concurrents et de faire un meilleur score qu’eux (en évitant la suroptimisation et le bourrage de mots clés). N’oublie pas non plus de travailler dans le bon sens, le glissement sémantique de tes liens. Le « rattachement de 2 articles par un lien doit faire sens » .

L’optimisation des contenus de mauvaise qualité

Certains articles sont bien positionnés, mais ne convertissent pas. Ils ne plaisent donc peut-être pas aux internautes. Ce n’est peut-être pas grand-chose, un élément de réassurance, revoir le ton, le style, etc. Un bon contenu est généralement un contenu ou l’internaute apprend quelque chose. C’est donc pour lui un article utile, informatif ou formatif. Dans certains secteurs, cela peut-être un article bourré d’humour ou d’émotions.

La mise à jour du contenu

Si certains contenus sont dits « Ever green » (toujours valables), pour d’autres, ce que tu as pu rédiger sur le net il y a quelques années voir même quelques mois n’est peut-être plus vrai aujourd’hui. C’est pour cela qu’il est important de constamment mettre à jour tes contenus web, afin qu’ils restent pertinents au fil du temps.

Les contenus qui ont besoin d’être supprimés

Avant de supprimer un contenu, quel qu’il soit il faut bien en étudier les raisons :

  •  0 visite sur plus de 12 mois ou très peu sur cet article ;
  • cet article n’a plus rien à faire au sein de ta ligne éditoriale.

Les contenus qui doivent être rajoutés

Dans le cadre d’un audit de contenus web, il est bon aussi de s’interroger sur les contenus qui gagneraient à être présents sur ton site web. Non seulement pour ton référencement, mais aussi pour tes lecteurs à la recherche de réponses et d’informations.

Généralement, cette étape s’accompagne d’un audit de mots clés et d’un mindmapping afin de lister et d’organiser les articles, les sujets, les cocons et les différents formats de contenus (texte, images, vidéos, podcasts, infographies)

Quand effectuer un audit de contenus web

Avant de construire ton site web (c’est le mieux afin d’établir ta ligne éditoriale)

Puis régulièrement pour mesurer l’impact qu’ont tes articles. Cependant, ne perd pas de vue qu’être vu, lu et partagé prend un peu de temps. Il ne s’agit donc pas de se décourager au bout de 2 mois si les métriques ne font pas encore rêver. Un contenu web se construit petit à petit, se peaufine, se nuance, se modifie.



L'audit de contenus web : pourquoi réaliser un audit de ton contenu ?

Moyenne de 5 basée sur 9 votes

5 Commentaires
  • Stéphanie le 22/04/2019

    Super article, merci. L'audit de contenu est quelque chose qui est rarement évoqué et cela fait du bien de lire un article aussi détaillé. J'ai tout aimé. Pensez-vous qu'il faille passer par le personal branding pour créer des contenus plus cohérents avec qui l'on est et sa cible ?


  • Angélique le 22/04/2019

    Merci Stéphanie. Oui je le pense, clarifer ses valeurs, mettre au jour son pourquoi permet d'être plus efficace dans sa communication et la création de ses contenus. Cela permet aussi d'aligner sa communciation sur les réseaux sociaux. Cela fera d'ailleurs l'objet d'un autre article. 


  • Vanessa le 28/03/2019

    WOW ! C'est clair et détaille´! Génial ! Merci pour toutes ses claires explications.


  • Adrien le 27/03/2019

    Merci pour cet article Angélique. Il démontre tout le travail qu'il y a derrière un audit de contenus web, et la nécessité d'être accompagné pour produire du contenu adapté à sa cible. 


  • Angélique le 27/03/2019

    Adrien, Merci, oui c'est un challenge la production de contenus. À l'heure de l'infobésité c'est d'autant plus difficile d'être lu·e, vu·e, entendu·e. Être clair·e, pédagogique demande aussi de vrais talents en communication, en analyse. Bref rédiger du contenu pour le web, c'est toute une stratégie.




03 29 43 14 05
Question rapide?